Nous continuons la route des vins et rejoignons Mendoza, grande ville sans grand charme, d'où nous partons accompagnés de Claudia et Christian, faire la tournée des bodegas de Maipu à vélo...
Le temps hivernal nous fait apprécier le fait que nous nous remuons sur les vélos, ça réchauffe de pédaler !

Premier arrêt à la Bodega Lopez, visite guidée dans la grande propriété puis dégustation de plusieurs vins : Merlot, Montchenot et Chateau Vieux... Nous craquons pour les deux derniers et remplissons nos petits sacs à dos de quelques bouteilles...

C'est repartit sur nos vélos dans le froid revigorant à travers la plate campagne, plutôt industrielle, pas le paysage pittoresque de vignes auquel nous nous attendions... Pause sandwiches à la station service, puisque le seul resto du coin est un peu trop "chic" pour nous...

Visite d'une deuxième bodega, moderne, très "design", où là aussi nous sortons quelques pesos pour pouvoir déguster 3 vins... Ces derniers ne nous laisserons pas un souvenir mémorable. Il faut dire que plus on en goûte, plus il est difficile de discerner les saveurs... hip's !!

Alors que nous partons ensuite visiter une fabrique d'huiles d'olives, Claudia et Christian décident de faire une 3ème bodega.

Nous nous promenons dans les champs d'oliviers chargés d'olives, puis découvrons tout le processus de la fabrication de l'huile extra vierge, et vierge. D'antiques presses, aujourd'hui pièces de musée, ont laissé place à une machine plus moderne et efficace qui effectue plusieurs taches à elle seule : aspiration des feuilles ou autres brindilles afin de laisser seulement les olives, lavage et séchage des ces dernières, broyage de tout le fruit, y compris le noyau riche en huile, (changement de machine) pressage, récupération du liquide, passage à la centrifugeuse afin de séparer le liquide du dépôt solide qui sera utilisé comme combustible, évacuation de l'eau par distillation, qui servira à aroser les oliviers, filtrage et mise en bouteille.

Passage ensuite à la dégustation, petits morceaux de pains imbibés d'huile, tomates séchées au soleil et olives vertes. Nous sommes un peu déçus du goût très discret de l'huile que nous préférons plus prononcé, mais la visite était intéressante.

Nous retrouvons nos amis suisses et prenons le chemin du retour sur nos vélos, le soleil s'est enfin levé et donne une touche plus gaie au paysage nu d'hiver...

Retour sur Mendoza en bus, après avoir couru dans plusieurs commerce à la recherche de pièces de monnaie pour le bus... Ici en Argentine, personne n'a de monnaie, un vrai problème : alors que nous voulions acheter quelques biscuits dans un petit supermarché, la caisse de la vendeuse ne contenait que de grosses coupures, impossible de nous rendre la monnaie ! Pas de biscuits... Et les machines qui vendent les tickets dans les bus n'acceptent que les petites pièces... pfff !

Nous mangeons tous les 4 un bon repas, puis le moment est venu de nous dire au revoir... Claudia et Christian poursuivent leur voyage vers le Nord de l'Argentine, nous leur souhaitons un bon voyage et espérons les revoir un de ces jours !

Jean-Pascal et moi sautons ensuite dans notre bus surchauffé pour rejoindre Cordoba, où nous retrouverons Loïs !!!