Nous quittons la ville en relief agitée et polluée de La Paz pour rejoindre l’autre capitale de Bolivie, Sucre, ou la ville blanche, en référence à ses nombreuses façades coloniales blanchies à la chaux qui occupent le centre ville.

A peine le pied posé dans cette ville, nous sentons la différence avec La Paz... La température très clémente nous permet de sortir à nouveau de nos sacs les tongs et affaires légères rangées depuis trop longtemps. De plus, la certaine planéité du centre ville facilite grandement nos allées et venues, contrairement  au centre de La Paz qui nous cassait les jambes en montées et descentes abruptes à chaque sortie...

Nous retrouvons à Sucre Sonia et Olivier, arrivés là plus tôt que prévu en raison de leur annulation de tour dans la pampa (problèmes d’avion), puis Claudia et Christian revenus de leurs 5 jours de treks enchantés, et enfin nos trois compères de l’île du Soleil, Flavien, Benoît et Renaud de retour du Pérou. D’autres connaissances s’ajoutent également, Joanie et Charles, deux quebecquois rencontrés par Sonia et Olivier dans leur hôtel, une famille partie avec ses deux enfants en Amériques (Nord et Sud) et enfin Daniel, un prof de sport passionné de photographie avec lesquelles nous passerons de très agréables soirées autour d’apéritifs décontractés.

Outre son climat fort agréable, Sucre est une ville moderne, vivante ayant beaucoup de cachet. Nous passons de bons moments à nous promener dans ses rues claires et aérées bordées de bâtiments coloniaux, à profiter des parcs verdoyants inondés de soleil et de ses boutiques de chocolats présentes à chaque coin de rue ou presque... Hummm !!

Après 4 jours passés dans cette autre capitale de Bolivie, Sonia, Olivier, Claudia, Christian et nous mettons tous ensemble cap vers Potosi, seule ville de cette taille à cette altitude dans le monde (4070 m.)