Pour commencer notre périple bolivien, nous refaisons étape à Copacabana et la paisible ile du soleil...

Premier désagrément pour notre entrée bolivienne, la "taxe" qu´un policier exige à tous les gringos à l´entrée de la petit bourgade de Copacabana. Mais qu´est-ce que c´est que cette arnaque ?! nous sommes déjà venus ici, lors de notre voyage au Pérou en sept 2005, sauf que nous étions en collectivo (transport local pas cher) donc on ne nous avait rien demandé. Cette fois nous avons pris un bus turistico, et il est rempli de "touristes friqués", forcément... Bref, nous lui faisons comprendre que nous ne paierons pas cette fausse taxe, et à part quelques espagnols à grande bouche et nous qui refusont, tout le monde sort gentillement son porte monnaie pour remplir les poches (parce que ca ne va pas ailleurs) du policier.

Passé cet épisode, nous redécouvrons Copacabana, que nous trouvons cette année complètement envahie de "touristes en perdition"... Petite explication : le touriste en perdition est un gringo habillé (déguisé dans certains cas) à la roots (hippie crado quelques fois) et qui vend des bracelets, colliers et autres objets faits main, pour prolonger son voyage aux frais des autres touristes qui leur achètent leurs babioles. Nous leur jetons des regards qui disent "si t´as plus d´argent, ben rentre chez toi !" car nous trouvons qu´ils prennent la place des artisans boliviens qui eux ont vraiment besoin d´argent. La Plaza San Blas de Cuzco était aussi atteinte de ce "fléau"...

Nous retrouvons une chambre dans le même hotel qu´à notre premier passage et programmons notre petite virée sur La Isla del Sol pour le lendemain. Nous faisons connaissance de Flavien, Benoit et Renaud lors de notre diner, et c´est avec eux que nous effectuons la traversée du Lac Titicaca le lendemain pour rejoindre le Sud de l´ile.

Après avoir payé ce que nous croyons être LE billet global de l´accès aux ruines de l´ile, nous commencons notre marche afin de rejoindre la partie Nord de l´ile pour y passer la nuit, car beaucoup plus calme et épargnée des touristes. Sur le chemin, un vieux Mr édenté nous attend avec un sourire qui en dit long, il va falloir ressortir le porte monnaie... car en fait le billet acheté à notre arrivée n´est valable que pour le Sud de l´ile... nous ralons comme tout bon francais qui se respecte et passons à travers la porte ouverte sans payer, car les ruines nous les avons visitées il y a 4 ans, nous on veut juste marcher m´sieur ! et zouh ! Bon, voila, nous sommes enfin sur le chemin inca pavé ou bordé de petits murets. Les paysages sont bruts, sauvages, la nature est arride et les eaux bleues du lac paraissent être une mer infinie...

Nous retrouvons le petit village tranquille de Challapampa, notre petit hotel Pachamama sur la plage, et la même chambre chauffée au soleil que nous avions eu il y a 4 ans... Direction LE restaurant du village pour manger un morceau, et nous retrouvons là nos 3 francais qui ont pris un autre chemin pour venir jusqu´ici. Agréable repas tous ensemble, au menu soupe, poisson du lac et maté de coca le tout dégusté sur la terrasse au soleil, oui, la vie est vraiment trop dure !!!

Après-midi ballade et lecture au soleil, nous apprécions cette ambiance "bout du monde" avec seulement le bruit des clapotis de l´eau et le vent dans les eucaliptus...

Superbe coucher de soleil en compagnie de Flavien, Benoit et Renaud puis repas tous ensemble dans un micro resto au dessus de l´eau du lac.

Le lendemain, nous prenons un copieux petit déj´au resto "Las Arenas", posé sur le sable, avec vue sur le lac et pain tout juste sorti du four... un régal pour les yeux et nos papilles ! Petite balade dans le village et nous embarquons en début d´après-midi pour rejoindre Copacabana après une étape au Sud de l´ile pour un repas arnaque (décidément, le sud...).

Pendant notre diner dans un petit resto de Copa, nous faisons la connaissance de nos voisins de table, 2 francais à la retraite, Francoise et Henri, qui viennent de... Gan !!! Le monde est vraiment petit !!! et c´est autour d´un délicieux verre de vin chilien qu´ils nous offrent que nous discutons tous ensemble.

Demain, départ en bus pour La Paz, demi capitale de la Bolivie (l´autre moitié étant à Sucre)